Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


22 Mar

Tongariro Alpine Crossing, 1 journée rando classée dans les 10 plus belles au monde...

Publié par mamzelle-bougeotte / ML  - Catégories :  #Nouvelle Zélande

Bienvenue au Mordor (pour les fans du Seigneur des Anneaux)
ou dans une zone volcanique majestueuse.

 

Tongariro Alpine Crossing à l'honneur de figurée parmi les 10 plus belles randonnées au monde (ne me demandez pas qui en a décidé ainsi...) et fait partie des "great walks" de Nouvelle Zélande (autrement dit les grandes randos à ne pas louper).
Autant être honnête, je n'en avais jamais entendu parler avant de débarquer chez les Kiwi. Mais une fois ici, nombreux sont ceux à me l'avoir vendu comme étant l'incontournable de l'île du Nord. Moi qui suis fada de rando, je ne peux en effet pas passer à côté...

Profil / Organisation / Équipement / Récit

Mais de quoi parle-t'on ?

Alors, il s'agit d'une randonnée de 7 heures de marche (environ) à travers un paysage volcanique. Cette marche vous fait découvrir trois volcans ; le Ngauruhoe summit - 2291m (dont vous pouvez atteindre le sommet en 2h30 de plus), le South Crater - 1660m, et le Red Crater - 1886m, plusieurs déserts de lapili, plusieurs lacs dont certains ont des couleurs incroyables et vous terminez en traversant une forêt dense. Vous pouvez aussi atteindre le sommet du Mont Tongariro - 1987m en 1h30 de plus.
C'est une marche de 20 kilomètres avec un dénivelé positif d'environ 900 mètres et négatifs d'environ 1200 mètres. Ce n'est pas une petite promenade du dimanche et vos genoux seront mis à rude épreuves.

Pourtant il y en a du monde sur le parcours ! Victime de son succès, vous ne serez pas seul sur ces paysages à couper le souffle. 

 

Tongariro Alpine Crossing, 1 journée rando classée dans les 10 plus belles au monde...

Organisation made in Kiwi
On ne plaisante pas avec la randonnée ici. Comme c'est un parcours à sens unique (à moins que vous n'ayez envie de faire 14 heures sur la journée), l'idéal est de réserver son transport au préalable. Les bus viendront vous chercher à l'hôtel sur Taupo (vers 5h30/6h), il faudra ensuite compter une heure de route vers le point de départ. Pendant ce temps, il vous sera demandé de remplir une feuille avec votre nom, numéro de téléphone et personne à contacter en cas de problème. Sur le trajet, on va également vous distribuer une carte des lieux et vous briefer. On vous explique que c'est une très belle rando, mais qu'elle a ses parties difficiles et que votre corps tout comme votre moral aura ses moments de faiblesse. On vous brief sur les délais, insistant sur l'heure de départ du dernier bus (16h30). On vous conseille de faire demi-tour avant l'ascension du Red Crater si vous éprouvez déjà de grosses difficultés. On vous rappelle aussi le B.A-BA de la randonnée, à savoir : prenez de la crème solaire, de l'eau, nourriture, kway, pull polaire... En effet, il faut être préparé à toutes conditions climatiques. Ils insistent aussi sur le fait de les contacter si jamais vous faites demi-tour, si jamais vous êtes blessé, ou encore si vous pensez avoir du retard. Car à votre arrivée il vous faudra signer à nouveau la feuille signalant ainsi votre retour. Les bus partent une fois plein, de 15h à 16h30. Si vous ne donnez pas signe de vie, la police sera contactée et des secours partiront à votre recherche... Autant ne pas oublier de les appelés donc, si vous avez fait le parcours en courant et êtes finalement rentré en stop ! 

Vous êtes mal équipés ?
Pas de panique, ils ont tout prévue et un bus-boutique vous attend sur le parking avec des gants, bonnets, pulls, kway à vendre, et même des bâtons de marche, qui eux sont gracieusement prêtés.

Vous voilà prêt à partir, y a plus qu'à se lancer ! 
Ah, au fait, bonne nouvelle, il y a des toilettes sur le parcours... quand je vous dis qu'ils ont tout prévu.

Vous voulez tenter l'expérience ? Contactez Tongariroexpeditions.com

Bienvenue dans un monde sulfureux...Bienvenue dans un monde sulfureux...
Bienvenue dans un monde sulfureux...Bienvenue dans un monde sulfureux...Bienvenue dans un monde sulfureux...

Bienvenue dans un monde sulfureux...

Aller, c'est parti !

Voilà pour l'aspect technique et pratique, maintenant vous n'avez plus qu'à vous chausser et à partir à la découverte de ce monde incroyable.
La première partie sera plate et vous laissera admirer le Mont Ngauruhoe, dont les couleurs de feu s'illumineront avec le soleil. Volcan impressionnant de 2291 mètres. Ensuite on fait place à la grimpette, vers South Crater (1660m) mais la vue n'en est que plus belle. Autour de vous, tout est volcanique et la végétation se fait de plus en plus rare.
Arrivé au sommet, libre à vous de continuer l'ascension vers le Ngauruhoe, mais attention le chemin est extrêmement raide et on a déjà un long parcours devant nous...

La plupart se contenteront donc de continuer vers le Red Crater en passant par une plaine désertique impressionnante où l'on se sent tout petit. L'ascension du Red Crater (1886m) est fatigante, mais plus vous montez plus la vue est grandiose, alors courage, un pas après l'autre...
Au sommet, on se laisse tenter par l'ascension du Mont Tongariro (ou du moins une partie) qui offre une vue sur le Blue Lake au loin. C'est en repartant sur Red Crater que l'on réalisera que nous étions au sommet d'un volcan au passé visiblement tumultueux ! En effet, l'on peut observer les laves séchées rouge sang qui contrastent avec les roches noires du cratère, couleurs impressionnantes ! 
Ici commence la descente vers Emerald Lake dont la couleur bleue turquoise donne des airs de lagon tropical. Mais ne vous fiez pas aux apparences, ce lac volcanique et bien toxique. Ainsi que son voisin aux couleurs vertes surnaturelles.

Un rapide cours de chimie pour vous expliquer ces couleurs à la fois jolies et étranges :
le bleu indique la teneur riche en chlorure alcalin et le vert la teneur riche en arsenic... aïe... ne remplissez pas votre gourde ici (et nulle part d'ailleurs ! )

Nous rejoignons ensuite le Blue Lake où une pause casse-croûte s'impose avant d'entamer la longue descente à travers la forêt. Si vos genoux sont fragiles, c'est ici qu'ils vont vous en vouloir... La descente est longue et plus monotone que les volcans que nous venons de quitter, il va donc falloir s'armer de courage pour arriver enfin au parking où le bus nous attend.

Une journée époustouflante qui aura nourri les yeux et fatigué les jambes ! Une rando pas si facile, mais qui mérite bien quelques souffrances... Aller, vous pouvez être fiers de vous, c'est une belle rando, quelques bières à Taupo et les genoux se feront oublier ! 

 

Emerald lake

Emerald lake

Commenter cet article

monica 25/03/2015 12:53

Merci Mélanie de partager tes aventures !
Bises.

À propos

Blog voyage - Road trip, rando et farniente ! Le monde nous attend, prend ton sac on y va ! // Photos - récits - conseils - itinéraires et plus //