Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog


30 May

Nouvelle-Zélande : mode d'emploi, avant le départ.

Publié par mamzelle bougeotte ©  - Catégories :  #Nouvelle Zélande

Voyant toujours les mêmes questions, qui fusent sur les réseaux sociaux, des futures backpackers en partance pour la Nouvelle-Zélande, je me rend compte que ce n'est pas toujours évident de partir au bout du monde, pour la toute première fois, et que beaucoup ont besoin, non seulement d'astuces et de conseils, mais surtout d'être rassuré !


Pour tous les futurs voyageurs vers le pays des Kiwis, voici un petit mode d'emploi avant-départ.

 

Nouvelle-Zélande, j'arrive!
 
Vous êtes décidé, ce sera la Nouvelle-Zélande ! Excellent choix ! Ce pays est sans doute l'une des plus belles merveilles du monde et pour un voyage en solitaire (ou accompagné d'ailleurs...), c'est l'idéal ! Mais comment se préparer ?
 
Nouvelle-Zélande : mode d'emploi, avant le départ.
Le visa.
En tant que future backpacker, vous optez pour le "working holiday visa" (ou visa vacance-travail), d'abord parce qu'il vous permet de rester dans le pays une année et ensuite parce qu'il vous donne le droit de travailler sur place. Ce visa se demande simplement en ligne, sur le site d'immigration en Nouvelle-Zélande. Vous recevrez votre réponse rapidement, entre 3 à 10 jours, en général.
Pour tous les autres visas (student ou autres), suivez les étapes sur ce même site.

Ce qu'il faut savoir :
- son coût : 150 NZdollars
- sa validité : une fois votre visa en poche, vous avez un an pour l'utiliser. J'entends par là que vous pouvez débarquer au pays des Kiwis 3 mois plus tard (même 11 mois plus tard), il ne sera "déclenché" qu'une fois les pieds posés sur le sol Néo-Zélandais. Vérifiez tout de même que les modalités du visa n'ont pas changé.
- les conditions d'âge : il faut avoir moins de 31 ans pour postuler.
-Renouvellement : sous certaines conditions, vous pouvez renouveler votre visa pour rester 2 ans.
- Ayez-le sur vous pour entrer dans le pays (en théorie, il ne vous sera pas demandé, mais on ne sait jamais...un bug informatique).

Autre chose à savoir ?
Beaucoup demande s'il leur faut un visa pour partir en Australie. OUI, oui et oui. Évidemment, ce sont deux pays différents, en tant que ressortissant Français, vous devez demander tous les visas correspondant à tous les pays que vous souhaitez visiter (même si tous les pays ne nous demandent pas de visas...oui c'est perturbant, vérifiez pour chacun des pays !).
 
Le billet d'avion.
Air New Zealand, Singapore airline, Cathay Pacific ou encore Emirates airline, sont de très bonnes compagnies aériennes. Comparez les prix pour être sûr d'avoir le meilleur.
Astuce : 
Air New Zealand propose maintenant des billets tour du monde au tarif très avantageux. Pensez-y.
Comment trouver des billets pas chers ? Consulte la page "Astuce de voyageur".
Easyvoyage

 

 
Assurance médicale.
Nombreux sont ceux à faire l'impasse sur l'assurance. Elle n'est pas obligatoire, mais vivement conseillée. Ce serait dommage que le voyage de votre vie se transforme en cauchemar. Certaines assurances sont spécialisées dans les visas vacance-tourisme, le meilleur prix que j'ai trouvé revient à 1€ par jour. Un exemple d'assurance ici. et là.
Le visa.
En tant que future backpacker, vous optez pour le "working holiday visa" (ou visa vacance-travail), d'abord parce qu'il vous permet de rester dans le pays une année et ensuite parce qu'il vous donne le droit de travailler sur place. Ce visa se demande simplement en ligne, sur le site d'immigration en Nouvelle-Zélande. Vous recevrez votre réponse rapidement, entre 3 à 10 jours, en général.
Pour tous les autres visas (student ou autres), suivez les étapes sur ce même site.

Ce qu'il faut savoir :
- son coût : 150 NZdollars
- sa validité : une fois votre visa en poche, vous avez un an pour l'utiliser. J'entends par là que vous pouvez débarquer au pays des Kiwis 3 mois plus tard (même 11 mois plus tard), il ne sera "déclenché" qu'une fois les pieds posés sur le sol Néo-Zélandais. Vérifiez tout de même que les modalités du visa n'ont pas changé.
- les conditions d'âge : il faut avoir moins de 31 ans pour postuler.
-Renouvellement : sous certaines conditions, vous pouvez renouveler votre visa pour rester 2 ans.
- Ayez-le sur vous pour entrer dans le pays (en théorie, il ne vous sera pas demandé, mais on ne sait jamais...un bug informatique).

Autre chose à savoir ?
Beaucoup demande s'il leur faut un visa pour partir en Australie. OUI, oui et oui. Évidemment, ce sont deux pays différents, en tant que ressortissant Français, vous devez demander tous les visas correspondant à tous les pays que vous souhaitez visiter (même si tous les pays ne nous demandent pas de visas...oui c'est perturbant, vérifiez pour chacun des pays !).
 
Le billet d'avion.
Air New Zealand, Singapore airline, Cathay Pacific ou encore Emirates airline, sont de très bonnes compagnies aériennes. Comparez les prix pour être sûr d'avoir le meilleur.
Astuce : 
Air New Zealand propose maintenant des billets tour du monde au tarif très avantageux. Pensez-y.
Comment trouver des billets pas chers ? Consulte la page "Astuce de voyageur".
 
Assurance médicale.
Nombreux sont ceux à faire l'impasse sur l'assurance. Elle n'est pas obligatoire, mais vivement conseillée. Ce serait dommage que le voyage de votre vie se transforme en cauchemar. Certaines assurances sont spécialisées dans les visas vacance-tourisme, le meilleur prix que j'ai trouvé revient à 1€ par jour. Un exemple d'assurance ici. et là.
Nouvelle-Zélande : mode d'emploi, avant le départ.
Les vaccins.
Quand on voyage, c'est toujours mieux d'être à jour niveau vaccin. Vérifiez quels vaccins sont indispensables et conseillés sur le site de l'institut Pasteur, si jamais vous faites plusieurs pays.
Pour la Nouvelle-Zélande, il est conseillé d'être vacciné contre la typhoïde et l'hépatite A, mais c'est loin d'être une obligation.
 
Bagages.
Le poids des bagages autorisé dépend de votre compagnie aérienne, renseignez-vous directement auprès d'elles.
Conseil : ne vous chargez pas trop ! Si vous partez en mode routard, optez pour un simple sac à dos et n'oubliez pas que vous allez le porter tous les jours ! Si vous comptez trouver un point de chute, évidemment c'est différent. Mais l'on repart toujours plus chargé (les souvenirs, le T-shirt ultra-cool acheté à Wellington...), alors gardez quelques kilos de dispos.

Quels vêtements ?
Si vous restez une année complète (ou même 6 mois), vous aurez besoin de vêtements pour été comme pour l'hiver. Sur l'île du Nord, en été, comptez entre 22 et 30°. L'hiver est doux sur l'île du Nord, entre 10 et 15° en journée, les nuits peuvent tomber à 6° seulement. Sur l'île du Sud, les températures tourneront autour des 20° l'été et varieront entre 8 et 0° la journée en hiver.
Quatre saisons en une journée. 
Les conditions climatiques peuvent changer soudainement en Nouvelle-Zélande. On passe du soleil à la pluie en quelques minutes, et les températures peuvent chuter brusquement. Pour toutes activités de plein air, soyez prêt. Même si le soleil brille, n'oubliez pas votre k-way et un pull.
Conseil : le matériel de randonnée est assez cher ici, surtout les chaussures. Alors, si vous devez privilégier des vêtements, c'est ceux-là ! Un blouson chaud et imperméable, des chaussures de rando, un k-way (indispensable), un pull chaud type polaire et bien sûr, le maillot de bain !
 
Attention ! La Nouvelle-Zélande est un pays avec beaucoup d'espèces endémiques, on ne rigole pas sur ce point-là à la douane. Renseignez-vous bien quant aux produits que vous souhaitez importer.
Astuce : votre matériel de randonnée et/ou camping devra être inspecté par la douane à l'aéroport. Assurez-vous qu'il soit propre (sans terre), et placez-le à un endroit facile d'accès dans votre sac. Il n'y a rien de plus désagréable, après 24 heures de vol, de sortir toutes ses affaires de la valise pour trouver les pompes de rando placées tout au fond.
Votre matériel sera inspecté car vous l'aurez déclaré sur le petit papier d'immigration distribué dans l'avion. Libre à vous de ne rien déclarer, mais sachez que vous risquez une amende et la destruction de votre matériel. Sincèrement, l'inspection prend 2 minutes, entrez au pays en étant réglo ! Si votre matos est jugé à risque, ils le nettoieront pour vous.
Nouvelle-Zélande : mode d'emploi, avant le départ.

 

Quelle période ?
Les saisons sont inversées par rapport à la France, donc été de décembre à février et hiver de juin à août. À vous de voir, chaque saison a ses avantages. Si vous restez un an, le problème ne se pose pas.
En van aménagé :
Si vous comptez faire le tour du pays en van, les nuits sont très fraiches en hiver, et même en mi-saison. Soyez bien équipé (sac de couchage pour des températures de -10° conseillé). Vous n'aurez pas besoin de chaines, la neige ne tombe généralement que sur les hauteurs. L'été sera une saison très agréable, mais aussi la plus fréquentée.
En stop :
Oubliez l'hiver avec cette option. Surtout sur l'île du Sud, vous allez attendre très longtemps sur le bord de la route (et vous les geler).
En bus :
Les bus tournent toute l'année. Moins remplis en hiver évidemment, ce qui offre plus de flexibilité.

De manière générale, je conseille la mi-saison, plus calme. Les auberges sont moins bondées qu'en été, moins chères aussi d'ailleurs ! Et l'automne ou le printemps offrent des couleurs sublimes. Les cimes des Alpes du Sud seront probablement enneigés, ce qui ajoute beaucoup de charme.
 
Décalage horaire.
La Nouvelle-Zélande, c'est vraiment le bout du monde. 24 heures de vol pour enfin atteindre votre rêve et il y a entre 10 et 12 heures de décalage, selon la saison. Ne me demandez pas pourquoi, mais le "jetlag" est plus difficile dans le sens Ouest-Est... Pas de bol, hein ?
Conseil : hydratez-vous bien pendant le vol, cela amoindrit les effets négatifs du décalage horaire. Et coupez le voyage en deux ! Vous partez au bout du monde, pourquoi ne pas faire escale en route à Singapour ou ailleurs ? Restez-y quelques jours le temps de visiter un peu le pays. Parce qu'il faut le dire, 24 heures de vol, c'est l'enfer ! Bon j'exagère un peu... quoi que.
 
------------------------------
 
L'appartement est lâché, le job aussi ? Parfait, vous êtes prêt à partir. Réglez toute la paperasserie avant le départ, depuis le pays des Kiwis, ce genre de choses peut devenir compliqué. Edf, l'eau, assurance voiture...assurez-vous de régler les dernières factures, et/ou de changer l'adresse postale vers quelqu'un qui les réceptionnera pour vous.
 
La banque.
Parlons des choses qui fâchent... Vous risquez de dépenser beaucoup d'argent sur le départ (billet d'avion, auberges...), demandez à votre banquier d'augmenter provisoirement le plafond de votre carte. Se retrouver au bout du monde sans pouvoir payer par carte est extrêmement frustrant, surtout quand on n'a pas pris beaucoup de liquide...

Astuce : le plafond du paiement par carte et celui du retrait aux distributeurs sont différents. Autrement dit, si vous ne pouvez plus payer par carte, ayant atteint le plafond autorisé, vous pouvez toujours retirer des sous aux gabiers, c'est bon à savoir.
Si vous faites un transfert d'argent de votre banque française à celle Néo-Zélandaise, vous allez perdre des plumes au passage. Pensez plutôt à prendre du liquide si vous souhaitez acheter un véhicule dès votre arrivée (entre 2000 et 4000 dollars, selon le véhicule d'occasion). Ou passez par un spécialiste pour un transfert sans frais.
Conseil : il est toujours bien d'avoir deux cartes différentes, voire même de deux banques différentes, ça évite souvent des problèmes. Maintenant, vous allez certainement ouvrir un compte sur place, ce qui sera toujours mieux.
 
Le logement.
Je ne saurais que trop vous conseiller de réserver à l'avance votre logement pour les premiers jours, voire même les premières semaines. Vous allez arriver fatigué, savoir où se poser, sans le stress de devoir trouver un toit pour le soir même, est quand même plus agréable ! 
Auckland ou Wellington a plein d'auberges à disposition, pensez aussi au logement chez l'habitant, c'est souvent très sympa. Et avec un peu de chance, votre hôte viendra vous chercher à l'aéroport.

"Bah oui, mais moi je ne connais pas la Nouvelle-Zélande, je loge où ?"
Ok... sur Auckland, je conseille fortement le Haka lodge (confortable, récent, agréable, taille humaine, proche restaurants), The Attic Backpackers (confortable, agréable, taille humaine, et à deux pas de Queens street et d'un tas de restaurants et magasins), le YHA (confortable, valeur sûre, proche restaurants).
Logement chez l'habitant ? Jetez un oeil sur Homestay.com
Un aperçu de ce qui vous attend...Un aperçu de ce qui vous attend...
Un aperçu de ce qui vous attend...Un aperçu de ce qui vous attend...

Un aperçu de ce qui vous attend...

 
 
L'arrivée en Nouvelle-Zélande.
Félicitations, vous avez survécu au parcours du combattant ! Y'a plus qu'à profiter ! Bon, maintenant vous êtes dehors avec les sacs et il est minuit. Comment rejoindre la ville ? Le mieux est de réserver une navette (surtout si vous arrivez de nuit), elle vous déposera devant votre logement. Réservez-la en avance, directement en ligne. Vous pouvez opter pour le taxi, mais ça va coûter un bras, ou le bus. Le Skybus fonctionne 24/24h et 7j/7 et passe environ toutes les 15 minutes, mais il desserre surtout le centre-ville. Vérifiez le trajet sur leur site.
Info : il faut entre 30 et 45 minutes pour rejoindre Auckland depuis l'aéroport.
 
L'argent.
Vous pouvez changer vos euros en dollars Néo-Zélandais en France, auprès de votre banque, ou directement à l'aéroport en arrivant, dans une banque Néo-Zélandaise, même si vous n'êtes pas client chez eux, ou encore dans de nombreux "money change" en ville.
 
Le téléphone.
Généralement, l'on peut résilier son forfait français directement en ligne. Vous pouvez donc le faire avant votre départ, ou après. C'est toujours pratique d'avoir un téléphone sur soi. Pour le forfait Néo-Zélandais, vous aurez le choix entre de nombreuses cartes sim, en vente dans les stations-services, à la poste ou autre boutique.
 
Aller, bon vol !
N'oubliez pas le passeport tout de même... Et votre permis international si vous comptez conduire sur place ! Faites-en la demande auprès de votre préfecture. C'est gratuit, comptez 3 semaines de délai.
Et dernier petit conseil : ne planifiez pas trop ! Une fois sur place, vous verrez que tout se chamboule. Il vaut mieux se laisser porter... Et profitez bien de ce magnifique pays !

Et prochainement, sur le site,
"la Nouvelle-Zélande, mode d'emploi, pendant le séjour !" 

Abonnez-vous au blog ! 
 
D'autres questions ?
N'hésitez pas à m'en faire part en commentaire, j'y répondrai au mieux !
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Adresses utiles.
Navettes : 
http://www.shuttleairport.co.nz/
 
Visas :
 
 
Astuce pour trouver un billet d'avion pas cher : 
http://www.mamzelle-bougeotte.com/astuces-du-voyageur.html
 
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 

À quoi s'attendre une fois sur place ?
Découvrez le quotidien d'un Kiwi !

6 mois de voyages en Océanie.

Quelques coups de coeur en Nouvelle-Zélande : 

Le Glacier Fox, une expérience inoubliable !
 

Tongariro Alpine Crossing (le Mordor...),
une des plus belles randos du monde !

White Island, une île volcanique fumante !

Commenter cet article

Jerem 27/06/2016 09:33

Pour ceux qui veulent acheter un VAN.
L'argument bien rependu ici est: "j'ai achete mon van a un Kiwi qui s'en servait les weekends" donc il est plus chere car il n'a pas ete de main en main.
En verite, les kiwis achetent les van en hiver pour un bouchee de pain pour les revendre en ete au prix fort. Voici un point commun entre eux et nous, on fait du black!
Ne vous laissez pas berner, les van, quels qu'ils soient vont de backpacker en backpacker, les kiwis ne s'en servent pas ou si oui ils ne les vendent pas et les gardent pour eux.
Je generalise un peu mais c'est pour le bien des futurs voyageurs...

mamzelle-bougeotte 23/10/2016 13:45

Bonjour Jerem ! Merci pour ton conseil.
Il est vrai qu'ici, en Nouvelle-Zélande, le marché du van se fait surtout entre voyageurs. Les kiwis ne sont pas vraiment intéressés par les vans aménagés. C'est pourquoi, pour la revente, si vous êtes en basse saison, il sera plutôt conseillé de le remettre en van 'normal' (non aménagé pour voyager, dormir, cuisiner...) afin de le revendre à des Néo-zélandais.

Beaucoup de voyageurs choisissent aussi de l'aménager eux-même, ce qui permet souvent d'acheter un van plus récent, et avec moins de kilomètres au compteur...

Des pages Facebook ont été dédiées à la revente et achat de ses vans, ceux qui cherchent leur bonheur le trouveront certainement ;-)

À propos

Blog voyage - Road trip, rando et farniente ! Le monde nous attend, prend ton sac on y va ! // Photos - récits - conseils - itinéraires et plus //